formation-mosaic-emdr2.jpeg

THÉRAPIE EMDR

EMDR signifie Eye Movement Desensitization and Reprocessing, c’est-à-dire désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires.

Mise au point par la psychologue américaine Francine Shapiro dans les années 1980, c’est une thérapie qui permet de retraiter des souvenirs traumatiques qui sont souvent à l’origine de symptômes, de blocages dans le présent. La plupart des évènements douloureux que nous vivons sont « digérés » par notre cerveau qui sépare l’émotion du souvenir. Mais il peut arriver que les émotions soient trop intenses et que les souvenirs soient mal enregistrés. Ainsi stockés, ils peuvent se réactiver au moindre rappel du traumatisme. Les stimulations bilatérales alternées (SBA) vont permettre de reprogrammer ces évènements : on dissocie l’émotion désagréable du souvenir, puis on réinstalle une croyance positive dans le présent. Ces SBA sont la plupart du temps des mouvements oculaires, mais cela peut se faire aussi avec des tapotements sur les genoux ou les épaules.


Pour qui ? pour quoi ?

La thérapie EMDR entre dans le champ de la psychotraumatologie. Ainsi, elle est toute indiquée pour traiter les personnes qui souffrent de trouble de stress post-traumatique (TSPT). Elles ont généralement subi de graves chocs émotionnels dans l’enfance ou à l’âge adulte tels que des agressions/maltraitances physiques et/ou psychologiques, abus sexuels, accidents, maladie grave, deuils, attentats, catastrophes naturelles. Par ailleurs, les proches de victimes sont également concernés par le possible impact traumatique indirect d’un évènement subi par leur proche.


Les symptômes du TSPT

  • Irritabilité

  • Angoisses, attaques de panique, phobies

  • Cauchemars

  • Flashs où on revit l’évènement

  • Ruminations à propos de l’évènement

  • Tendance à l’isolement

  • Etat dépressif

  • Comportement agité voire violent

  • Troubles du comportement alimentaire

  • Troubles de l’addiction

  • Douleurs physiques

  • Somatisations

  • Régression et/ou répétition des violences chez les enfants

  • Echec scolaire


Déroulement d’une séance EMDR

Des entretiens de préparation indispensables pour :

  • Construire une relation de confiance entre le patient et le praticien.

  • Identifier une problématique actuelle, puis les souvenirs traumatiques qui lui sont liés.

  • Donner au patient des outils de stabilisation émotionnelle qu’il pourra utiliser au cours des séances ou entre les séances en toute autonomie.


Traitement

Les souvenirs traumatiques sont retraités un à un, parfois sur plusieurs séances.

Le praticien demande au patient de se concentrer sur le souvenir choisi, au travers des images, des sensations, des émotions qui y sont associées, dans le passé mais aussi dans ses ressentis et pensées du présent. Puis, il commence les séries de SBA. Entre chaque série, le patient est invité à décrire ce qui lui vient naturellement, sans effort. Les séries de SBA se poursuivent jusqu’à ce que le souvenir ne génère plus de perturbations (désensibilisation). Le praticien aide ensuite le patient à associer le souvenir à une croyance positive, toujours à l’aide de séries de SBA (retraitement). Enfin, la clôture du traitement se fait avec une étape d’apaisement pour sortir de la séance sans tension.


Réévaluation

Elle se fait durant les séances suivantes. Le traitement pourra se poursuivre si le praticien estime qu’il reste des résidus traumatiques.

Le nombre de séances dépendra de l’évènement traumatique, de sa gravité, de l’histoire du patient. Un traumatisme simple peut être traité en 4 à 6 séances.